Cybermag / A la une / Genève lance son concours des métiers

Genève lance son concours des métiers

Plus de 130 apprentis participeront à la fin du mois aux GenevaSkills, premier concours des métiers du canton

Julien Meda

Comment mieux présenterla formationprofessionnelle qu’en mettant en scène le talent des apprentis? Si cette idée est déjà à l’origine de plusieurs concours des métiers à succès, à l’échelle nationale ou internationale, c’est la première fois qu’un canton, en l’occurrence Genève, s’empare du concept. Fruit d’un partenariat inédit entre les Centres de formation professionnelle Technique (CFPT), Construction (CFPC) et Services et hôtellerie-restauration (CFPSHR), les GenevaSkills se donnent pour ambition d’offrir un écrin de luxe à l’excellence de la formation professionnelle dans le canton. «Cette année, nous avons décidé de regrouper les portes ouvertes des trois centres le même jour. C’était l’occasion rêvée de fédérer un maximum de métiers dans le cadre d’un grand concours», s’enthousiasme Roland Maurer, maître adjoint à l’école des métiers de l’automobile du CFPT et initiateur du projet. Il faut dire aussi que les récents exploits d’apprentis genevois aux championnats suisses (SwissSkills) et mondiaux (World-Skills) sont aussi passés par-là. Un parcours de compétiteur emprunté naguère par Roland Maurer lui-même: «En 1997, j’ai concouru aux
Championnats du monde des métiers. Cette expérience m’a profondément marqué et m’a permis d’arriver où j’en suis», admet le professionnel qui ne tarit pas d’éloges sur le monde de la compétition.

Un marathon de sueur

La manifestation s’échelonnera sur deux jours, le 31 janvier et le 1er février, avec une journée du samedi ouverte au grand public, celle du vendredi étant réservée aux écoles. Au programme: des battles entre les meilleurs apprentis dans non moins de 12 métiers différents: électriciens, horlogers, mécaniciens, mais aussi professionnels du bois, de la ferblanterie et bien d’autres encore. Tous relèveront le défi de confectionner une pièce imposée dont ils découvriront le plan au début du concours, sous l’oeil avisé de la septantaine d’experts professionnels bénévoles présents pour l’occasion. Un défi qui sollicitera toute l’ingéniosité des apprentis engagés dans la compétition et devrait attirer les foules autour de métiers parfois méconnus. «Nous espérons intéresser autant les jeunes du Cycle d’orientation que leurs parents, puisque leur rôle est essentiel dans le choix de formation de leurs enfants», insiste Olivier Cujean, directeur du CFPT.

Ambassadeurs d’excellence

Le concours mettant aux prises les cadors des différentes disciplines, les apprentis ont été présélectionnés dans les classes «en fonction de leurs résultats et de leur motivation, explique Roland Maurer. Et ils ont été enthousiastes!» Il faut dire que le jeu en vaut la chandelle: reconnaissance des pairs, gain d’expérience et de confiance en soi, ligne supplémentaire sur le CV n’ont pas tardé à les convaincre. Sans oublier la potentielle médaille et la préqualification en vue des Swiss-Skills. Sacré coup de pouce pour un début de carrière, même si, pour les organisateurs, l’essentiel est ailleurs: «Le canton de Genève, particulièrement tertiaire, ne met pas suffisamment en avant les énormes possibilités qu’offre l’apprentissage, insiste Olivier Cujean. Nous voulons que cette manifestation soit avant tout une belle fête et qu’elle mette en valeur l’excellence de nos formations.» Avec une soixantaine de classes attendues pour la seule journée du vendredi, le pari s’annonce gagnant. De quoi présager une longue vie pour les GenevaSkills.

Découvre le champion qui est en toi

Avis aux jeunes visiteurs: un stand SwissSkills Career accueillera le public pendant toute la manifestation. Les futurs apprentis pourront y confectionner une carte d’identité personnelle, identifier leurs points forts et se projeter dans plusieurs environnements de travail afin de poser les premiers jalons d’une riche carrière professionnelle en devenir. L’occasion aussi de découvrir la richesse du système de formation suisse et de ses passerelles grâce aux conseils avisés de plusieurs candidats et lauréats romands des WorldSkills de Kazan (Russie), exceptionnellement présents pour l’occasion.

Genève lance son concours des métiers