Cybermag / A la une / Des stages à l’étranger pour les apprentis employés de commerce

Des stages à l’étranger pour les apprentis employés de commerce

Le programme Mobilité Entreprises permet d’étoffer ses compétences dans des entreprises anglophones de l’Union européenne

Martine Andrey

Morgane Claudet, Xhoana Gjonaj et Michael Teixeira, apprentis employés de commerce de 2e année, ont tenté l’aventure du stage professionnel à Portishead, Tunbridge Wells et Bristol. Deux entreprises actives dans l’événementiel et la formation à la sécurité alimentaire ainsi qu’un centre communautaire les ont accueillis quelques semaines cet été. Avec son offre de stages en Angleterre, le programme Mobilité Entreprises (piloté par l’Office pour l’orientation, la formation professionnelle et continue à Genève) répond à la volonté de la Confédération de favoriser la mobilité des apprentis afin de parfaire leurs compétences métiers et linguistiques, et leur faciliter ainsi l’accès à l’emploi. Pari réussi pour les apprentis genevois, qui ont tous amélioré leur niveau d’anglais. «Se retrouver dans un cadre professionnel était génial pour affronter ma crainte de parler en anglais, explique Michael Teixeira. Je peux désormais assurer facilement un entretien dans cette langue.»

Gagnant-gagnant

«Nous proposons ce stage à nos apprentis méritants, car c’est un atout qui les accompagnera tout au long de leur vie», explique Tatiana Sensibile, responsable de la formation de Xhoana Gjonaj et de Michael Teixeira à la Fondation des Parkings, à Genève. «Si un autre de nos apprentis est éligible à ce programme, nous reconduirons l’expérience car nous voulons leur donner un maximum de compétences professionnelles», ajoute Magali Costa, référente de Morgane Claudet à la Régie du Rhône, à Genève. Tester le monde du travail à l’étranger et gagner en autonomie font partie des enjeux principaux du séjour. «En participant à l’organisation d’une fête d’entreprise dans une galerie londonienne, je suis sortie de ma zone de confort. Désormais, je suis plus organisée dans mon travail et dans ma vie personnelle», assure Morgane Claudet. Grâce à une excellente entente avec ses collègues, Xhoana Gjonaj s’est aussi trouvée renforcée par cette expérience: «Le stage m’a prouvé que je n’avais pas peur du changement, ni des défis. Et j’ai même réussi un examen de sécurité alimentaire proposé par mon entreprise d’accueil!» Reste maintenant à valoriser ces nouvelles compétences sur le marché du travail. Michael Teixeira en est convaincu: «Ce stage a augmenté mon employabilité. Je ne peux que le conseiller à chaque jeune qui souhaite apporter un plus à son CV.»

Trois questions à Natacha Juda, responsable du programme Mobilité Entreprises.

Quelles démarches faut-il entreprendre pour bénéficier de ce programme? Les apprentis doivent obtenir l’accord de leur entreprise et assister à une séance d’information avant de s’inscrire. Lors de la sélection des dossiers, la priorité est donnée aux stages qui se déroulent au sein des filiales des entreprises formatrices au Royaume-Uni ou en Irlande.

Quel soutien ce programme offre-t-il aux apprentis?  C’est un programme «clés en main». L’OFPC se charge des contrats de mobilité et des outils nécessaires au bon déroulement du stage. Il prépare les jeunes et leur fournit au retour une attestation de stage, cosignée par l’entreprise formatrice. Les stagiaires bénéficient d’un soutien de la Confédération pour couvrir leurs frais de voyage et de séjour, via l’agence nationale Movetia chargée de la promotion des échanges et de la mobilité.

Quels sont les objectifs et les développements prévus? Le cofinancement de Movetia nous permet d’offrir actuellement 10 mobilités à des apprentis en formation duale. L’OFPC a pour objectif de doubler ce nombre d’ici à 2023. L’opportunité d’un stage professionnel sera également proposée aux apprentis employés de commerce pleintemps dès l’an prochain. Enfin, nous collaborons avec le bureau Échanges linguistiques et Mobilité du Département genevois de l’instruction publique afin de développer des programmes pour tous les apprentis genevois d’ici à 2024.

Des stages à l’étranger pour les apprentis employés de commerce